jeudi 25 décembre 2008

Des initiatives contre la crise

Sous le titre "Solutions 2009, des Initiatives contre la crise", le journal "Libération" de ce jour vient de publier un numéro spécial avec comme sous titre :

"Finance solidaire, micro-projets, initiatives locales... Malgré la récession, les associations et les citoyens redoublent de créativité pour faire bouger les lignes".

... et il y a un grand article sur les Cigales intitulé "Cigales et bonnes fées". (voir article déjà publié dans ce blog)

On trouve encore ce numéro en maison de la presse aujourd'hui .. mais pour ceux qui ne pourraient se le procurer par ce biais, voici le lien vers la page du site de libération.

Justement, nous venons de programmer pour le 6 février prochain une conférence d'Antoine Pillet sur le sujet : "Economie Sociale et Solidaire : de nouvelles pratiques face à la crise" .

samedi 29 novembre 2008

Humour

L'humour est la source où s'abreuvent ceux qui ont épuisé tout les recours de sociabilité.

Un philosophe (?)

mercredi 26 novembre 2008

Pourquoi les chinois ne pensent pas comme nous ?

En prélude à la conférence de Cyrille J.-D. Javary du 26 novembre voici le texte de la 4ème page de couverture de son livre sur lequel sera basée sa conférence (voir site)

"100 Mots pour comprendre les chinois"


Qu'elle exerce sur le monde occidental un pouvoir de fascination ou qu'elle suscite des craintes, la Chine est devenue incontournable. Pourtant, plus elle s'immisce dans notre vie quotidienne, plus elle semble lointaine et mystérieuse.

Pour nous ouvrir les portes de l'univers et du mode de pensée chinois, Cyrille J.-D. Javary s'est livré à une sorte d'inventaire à la Prévert en racontant les mille et une histoires que contiennent les idéogrammes. Conçus il y a trente-cinq siècles, restés inchangés dans leurs principes, ces signes, qui sont des dessins d'idées, véhiculent des valeurs tout en suivant une logique singulière. Comment font donc les Chinois pour écrire les produits de la modernité tels que Coca-Cola, e-mail ou laser ? Et quels caractères utilisent-ils pour désigner les idées nées en Occident comme « république », « Jeux Olympiques » ou « liberté » ?

C'est à ce jeu réjouissant et instructif que nous invite Cyrille J.-D. Javary : découvrir les multiples facettes d'un pays par son idéographie, sans avoir besoin d'apprendre à parler ou à écrire la langue chinoise moderne.

mardi 4 novembre 2008

Mieux vaut un corps épanoui

qu'un corps parfait

Lu dans "Psychologies" octobre 2008

mardi 28 octobre 2008

... Elle ne parviendra pas à m'atteindre

J'ai trouvé très beau ce texte, extrait du dernier livre autobiographique de Benoîte Groult "Mon Evasion" : je le partage avec vous :

"Tant que je saurai où demeurer,

tant que je serai accueillie, en arrivant par le sourire de mes jardins,

tant que j'éprouverai si fort le goût de retourner et non celui de fuir,

tant que la terre n'aura perdu aucune de ses couleurs,
ni la mer de sa chère amertume,
ni les hommes de leur étrangeté
ni l'écriture et la lecture de leurs attraits

tant que mes enfants me ramèneront aux racines de l'amour,

la mort ne pourra que se taire.

Moi vivante, elle ne parviendra pas à m'atteindre"


Benoîte Groult - extrait de son dernier livre :"Mon évasion"

vendredi 24 octobre 2008

Petit guide à l'usage des gens intelligents qui ne se croient pas très doués



Super petit livre de Béatrice Millêtre (Editions Payot - avril 2008)


Résumé 4ème page de couverture

Vous avez le vague sentiment que quelque chose ne va pas, mais vous ne savez pas ce qui vous gêne. Parfois vous pensez que vous pouvez tout faire, mais vous ne faites rien. Souvent, vous n'avez pas d'avis sur les choses. Vous avez besoin des autres, mais vous aimez être seul. Vous avez l'impression de vous disperser sans arrêt dans votre travail. Bref, quand vous vous regardez dans la glace, vous ne vous trouvez pas très doué. Et vous avez tort.Car, en réalité, vous êtes créatif, vous avez beaucoup d'intuition, vous êtes capable de faire plusieurs choses à la fois, vous raisonnez plus vite et souvent mieux que les autres, vous êtes efficace. Il vous suffit d'être motivé sur un sujet donné et vous déplacez des montagnes.Oui, vous avez un gros potentiel ! Ce livre va vous le montrer, vous expliquer ce qui ne va pas chez vous, comment vous fonctionnez, et, surtout, tout ce qu'il faut faire pour libérer ce potentiel.


Voir l'interview de l'auteur sur canalObsTv

jeudi 23 octobre 2008

11ème Journée Mondiale du Bégaiement

Conférence très intéressante hier soir 22 octobre au Lycée Sévigné sur le sujet du bégaiement organisée par la section rennaise de l'Association Parole Bégaiement"(1)

Conférence claire, bien structurée, riche d'informations essentielles.. et même humoristique, pour comprendre cet handicap qui frappe 1% de la population.

"On compte 600 000 personnes bègues en France.

Il touche dans l'enfance 5% des enfants : une fille pour un garçon.

Le bégaiement est avant tout un trouble de la communication.

Il apparait parfois très précocement, dès 2 ans 1/2 et le plus souvent vers 3/4 ans à l'entrée du CP ou parfois vers 10/11 ans.

L'apparition peut-être brutale ou progressive.

Dans 3 cas sur 4, il disparaît sans laisser de trace vers 5/6 ans ... mais Attention

* si l'on intervient pas précocement, le quatrième enfant restera bègue et aucun moyen ne permet de savoir lequel.

* or un changement d'attitude de l'entourage vis à vis du trouble de la parole de l'enfant, et de l'enfant lui-même, suffit dans la plupart des cas à faire disparaître le bégaiement."


(1) En savoir plus sur site de l'A.P.B.

A Rennes, contacter Roselyne SEIGNOUX au 06 62 20 97 25

..... complément de texte sur cette conférence en cours de rédaction.

=>> A lire également : texte précédent en rubrique "Psychologie"

mercredi 22 octobre 2008

Bé… gaiement

A l'occasion de la 11ème journée mondiale du bégaiement, ce jour 22 octobre 2008, et pour y mettre une pointe d'humour, voici un petit texte publié dans la revue "A.P.B." (Association Parole Bégaiement)

Les bègues, c'est bien connu aiment les mots autant qu'ils les détestent (du moins certains).

Si les mots n'étaient pas pour eux des obstacles à surmonter, ils seraient bien souvent les plus bavards des bavards.

En outre, parmi eux, beaucoup aiment les jeux de mots, une manière de leur faire un pied de nez.

Alors je leur conseille (mais aussi à tous) de lire chaque jour une page du merveilleux livre de Claude Gagnière intitulé : "POUR TOUT L'OR DES MOTS"(1), sorte de dictionnaire aux multiples entrées, où se côtoient sans se heurter anecdotes, aphorismes, paradoxes, épitaphes, proverbes etc…

Le chapitre "BEGUES" est particulièrement savoureux tant on y trouve de vraies perles concernant les grands hommes de l'histoire ayant souffert de ce trouble et dans bien des cas dépassé.

Parmi ceux-ci, il y a bien sûr les plus connus : Moïse, Démosthène, Louis Jouvet, Lewis Carroll ... mais on y trouve aussi J.J. Rousseau dont l'œuvre par bien des aspects témoigne de ses difficultés de communication, ainsi qu'Antoine Blondin, sans oublier le célèbre chansonnier des années 50 (1850) Maurice Mac Nab qui outre certains de ses sketches passés à la postérité fit une thèse sur le thème ô combien symbolique de … "la gueule de bois".

Figurent aussi dans cet ouvrage remarquable de culture, d'intelligence et d'humour quelques autres comédiens célèbres, bègues eux-mêmes, comme Roger Blin, Darry Cowl ou ayant imités le "bé-gaiement" comme Fernandel, Pierre Repp ou Coluche.

L'auteur, "collectionneur de sourires", comme il se nomme, nous rappelle également la fameuse chanson bègue "Ketty" que Maurice Chevalier avait mise, à un moment donné à son répertoire, ainsi que le très curieux poème pour bègue de J. Lescure.

Bref un florilège de beau monde, de beaux mots et de bons mots pour le plaisir de ceux qui ont, ou non pas de contentieux avec eux.

Et pour finir, je ne résiste pas à vous citer le passage consacré à Moïse :"Cette infirmité n'avait pas empêché le Très-Haut de le choisir comme intermédiaire entre Lui et son peuple. Il ne se tira pas si mal de sa mission, puisqu'il sut, après quarante années de marche à travers le désert, amener les Hébreux jusqu'à la Terre promise. S'il n'avait pas été bègue, peut-être vingt années eussent-elles suffi" ?


Gérard Bellebon


(1) Éditions Robert Laffont

dimanche 5 octobre 2008

Le Partage autrement

"Maison à étages difficile à équiper en WI-FI ....
... ou refus de se savoir entourer d'ondes,
... une seule solution : le CPL. Basé sur le réseau électrique de l'habitation, il permet de mettre en réseau toutes les pièces et ainsi de partager une connexion internet ou des fichiers d'un PC à un autre"

C'est sous ce titre "Le partage autrement", suivi du petit texte d'introduction ci-dessus que "Les dossiers de Micro revue" n°10 offre une étude assez complète du nouveau mode de partage de connexion internet : Le CPL ou "courant porteur en ligne"

Mais beaucoup d'autres revues en parlent comme "Micro Pratique de juillet où l'on trouve un dossier de 4 pages.

Dimanche Ouest France en a parlé également le 29 juin dans sa rubrique "Multimédia".

Passez à la pratique en allant visiter le site de la société Develo qui diffuse son "DLAN 200 AVeasy +" .. très intéressant, simple et facile à installer.

Coût : entre 130 et 150 €

samedi 30 août 2008

Dangers du portable ...

l'appel des médecins.

C'est le titre on ne peut plus explicite de la première page du Journal du dimanche du 15 juin 2008, avec un développement très détaillé en pages 2 et 3 - extrait :

« Dix-neuf scientifiques, pour la plupart cancérologues, rassemblés par David Servan-Schreiber, auteur d'Anticancer, pensent que le risque est trop fort pour être couru. « Nous sommes aujourd'hui dans la même situation qu'il y a cinquante ans pour l'amiante et le tabac, note Thierry Bouillet, cancérologue à l'hôpital Avicenne de Bobigny, signataire de l'appel. Soit on ne fait rien, et on accepte un risque, soit on admet qu'il y a un faisceau d'arguments scientifiques inquiétants."

En savoir plus sur le site de David Servan-Schreiber

Un autre site très intéressant à visiter

mercredi 6 août 2008

Penséé de vacances

Je ne peux pas rester sans rien faire.
Je vais faire la sieste.


Yvan Audouard, ancien journaliste du Canard Enchainé

mercredi 28 mai 2008

La voie de l'Etre



Quelle belle rencontre que celle avec Philippe Le Ray. Ce sculpteur de métal nous invite à un voyage vers nous même grâce à la matière. Ce n'est pas nous qui transformons la matière, c'est la matière qui nous transforme. Pour lui "la forge est la voie de l'Etre". Par l'intermédiaire de ses sculptures, de ses mandalas éphémères et les superbes photos de Sabine François, qui a su capter l'instant, il nous ouvre une porte vers le mystère.

Si le voyage vous tente, poussez cette porte, en sa compagnie. La beauté de la matière se réflétera en vous comme un miroir...

mardi 13 mai 2008

L'équation Bogdanov

"Existait-il «quelque chose» avant le big bang ? Telle est la question que se sont posée Igor et Grichka Bogdanov. Pour la première fois, un des plus brillants théoriciens de la physique moderne, le Pr Lubos Motl, analyse et confirme leurs travaux.

En 2002, les frères Bogdanov déclenchent une tempête dans le monde scientifique en publiant six articles sur l'origine de l'Univers. Des articles parus dans les meilleures revues de physique théorique, notamment la prestigieuse Annals of Physics dont les experts ont conclu que les Bogdanov apportaient des solutions nouvelles aux problèmes de l'origine du temps et de l'espace en dessous de l'échelle de Planck, avant le big bang. Dans les laboratoires, les discussions s'enflamment. Les Bogdanov sont-ils de véritables chercheurs ou bien s'agit-il d'un canular ?

Un expert déterminé, alors professeur à l'université de Harvard, a analysé en profondeur leurs travaux. Il nous livre ses conclusions dans cet ouvrage : les Bogdanov proposent rien de moins qu'une théorie alternative à la gravité quantique. De même qu'il existe un code génétique à l'origine des êtres vivants, il pourrait ainsi exister un «code mathématique» à l'origine de l'Univers tout entier."

"Préface de Clovis de Matos, physicien théoricien, responsable des études générales et concepts avancés à l'Agence spatiale européenne"

Extrait de la quatrième page de couverture du livre "L'Equation Bogdanov" (Presse de la renaissance)



* Lubos Moti, professeur de physique théorique, est l'un des chercheurs les plus réputés en théorie des Cordes. Il a été admis dons la Société des. Chercheurs de Harvard (2001-2004), l'un des cercles de recherche les plus prestigieux au monde. Très engagé sur le front des idées nouvelles et sur la recherche de solutions de nature a résoudre fa crise actuelle de la physique, il est l'auteur d'un article considéré aujourd'hui comme fondateur de la théorie matricielle des Cordes.

mercredi 7 mai 2008

Relation


Les difficultés que l’on rencontre sont toujours des problèmes de relation avec nous-mêmes, et que l’on retrouve à l’extérieur.
Claude Louis
Serait-il possible que ce qui marche pour les difficultés, puisse marcher pour le reste ? :-)

samedi 5 avril 2008

Loi anti-tabac ... effets inattendus.

Suite à cette loi anti-tabac en vigueur depuis début janvier, les fumeurs ont coutume désormais de sortir en griller une à la porte des bars, des cafés, des restaurants ...etc.

Les premiers désagréments passés de devoir ainsi sortir dehors, parfois par grand froid, certains, certaines s'en trouvent bien car ils, elles font de belles rencontres qui n'auraient pu avoir lieu autrement.

Il y en a même paraît-il qui ne fumaient pas avant et qui se sont mis à fumer pour bénéficier de ces rencontres ... par affinité autour d'un petit nuage dont certaines terminent même parfois ... sur un petit nuage.

vendredi 7 mars 2008

Du bonheur d'être fragile

"Aujourd'hui, on prétend que le bonheur est un droit. La meilleure méthode pour y accéder est la "maîtrise" : de soi, des autres, des événements, de l'inconnu, à l'image des modèles issus de l'économie et du management d'entreprise qui ont envahi notre champ de conscience. Pour être heureux, il faudrait dominer ses sentiments et ses désirs, au risque de renier cette part fondamentale de nous-mêmes : la fragilité.

Reconnaître et admettre sa vulnérabilité est pourtant au coeur de la construction de notre identité. C'est savoir s'accepter tel que l'on est - un être libre et non une mécanique qui obéit à des règles - et évoluer en accord avec soi.

Jean-Claude Liaudet, psychanalyste et psychosociologue, nous invite à réfléchir, dans son dernier livre, sur cette dimension fondamentale de l'existence, libératrice de puissance de vie, et à trouver ainsi une voie pour mieux aimer et mieux agir."

("Du bonheur d’être fragile" Albin Michel – octobre 2007)


Si comme moi vous avez aimé ce titre et ce petit texte de présentation, issu de la 4ème page de couverture, vous devriez aimer le livre.

Même s’il se réfère souvent aux concepts taditionnels de la psychanalyse, peut-être ardus pour certains, l’auteur a su parfaitement, à mon sens, les mettre à la portée de tous et surtout les utiliser fort habilement comme clé ouvrant la porte du bonheur simple d’être soi-même, fragile … et content de l’être.


Rencontre avec l'auteur lors de sa conférence à Rennes le Vendredi 4 avril (voir notre site)

mercredi 5 mars 2008

Les club cigales

Les cigales sont des clubs d’investisseurs qui participent au capital de petites et moyennes entreprises.

C’est un outil qui, par l’engagement de ses membres, se place résolument au coeur de l’activité économique et financière, pour y développer des pratiques alternatives et solidaires de proximité.

* maîtriser l’utilisation de son épargne, gérer l’épargne autrement, de manière transparente, collective et démocratique, où chacun est à la fois responsable et solidaire,

* donner un sens économique et une pratique à la notion de proximité : rapprocher l’épargne de l’investissement pour un développement local durable,

* développer une pratique différente de l’utilisation du capital : en faire un instrument d’accompagnement et d’appui aux entreprises cigalées dans un souci de réciprocité entre entrepreneurs et épargnants,

* donner la priorité à des entrepreneurs dont les buts, au delà du nécessaire aspect financier, sont sociaux, culturels, écologiques, c’est-à-dire respectueux de la place de l’Homme dans son environnement.

Les cigales sont soucieuses d’efficacité économique et de réussite financière. Pragmatiques, elles sont averties des risques et des difficultés dans la création et le développement d’une entreprise. Réalistes dans leurs attentes et rigoureuses dans leurs approches, elles cherchent avant tout la pérennité des entreprises qu’elles financent.

A travers leur réseau, les cigales posent des jalons pour répondre avec leurs partenaires au problème de la création d’activité et d’emplois, et plus largement, elles luttent contre toute forme d’exclusion.

En définitive, les cigales sont au carrefour de l’épargne de proximité, de l’épargne éthique et de l’épargne solidaire. Elles veulent contribuer à développer la citoyenneté active de leurs membres et par là même à inciter à toujours plus de démocratie économique et de démocratie locale.

En savoir plus sur le site des Clubs Cigales

mercredi 23 janvier 2008

Anticancer - Prévenir et lutter grâce à nos défenses naturelles


Après son premier livre « Guérir », best-seller vendu à plus d’un million d’exemplaires, David Servan-Schreiber récidive quatre ans après, avec un nouvel ouvrage qui fait déjà beaucoup parlé de lui : « Anticancer – Prévenir et lutter grâce à nos défenses naturelles ».

Un sujet difficile, un livre que l’on pourrait penser austère parsemé de nombreuses et fastidieuses références scientifiques, difficile à comprendre pour le grand public.

Au contraire, c’est un livre passionnant, facile à lire, pratique – un petit livret séparé résume d’ailleurs on ne peut plus clairement les divers conseils qui y sont donnés .


Résumé 4éme de couverture

"Dans ce livre, David Servan-Schreiber expose une nouvelle vision de la biologie du cancer. Et affirme : pour lutter contre cette maladie, il faut aussi faire appel à nos défenses naturelles.La médecine occidentale moderne dépiste et soigne le cancer, mais elle ne tire pas parti des découvertes récentes qui montrent comment mieux s'en protéger.

David Servan-Schreiber retrace les aventures scientifiques passionnantes qui ont mené à cette approche et propose une pratique de prévention et d'accompagnement des traitements classiques - avec des résultats constatés par la recherche de pointe - pour se construire une biologie anticancer.

Nous pouvons tous agir dans quatre domaines principaux. Ainsi :. nous prémunir contre les déséquilibres de l'environnement ;. ajuster notre alimentation ;. guérir nos blessures psychologiques ;. établir une relation différente à notre corps.

David Servan-Schreiber ne parle pas seulement en tant que médecin et chercheur. Il révèle ici qu'il a été atteint par un cancer, raconte sa confrontation avec la maladie et dit comment il s'est soigné.

En partageant cette expérience, qui apparaît comme une aventure intérieure brûlante, David Servan-Schreiber espère qu'il aidera chacun, quelle que soit sa situation, à mettre toutes les chances de son côté".
(fin de 4ème page de couverture)


Dossier de presse :

* Interview de David Servan-Schreiber par Florence Pitard dans Ouest-France du 7 octobre 2007.
* Dossier du Nouvel Observateur (1ère semaine d’octobre – n°02228)

mardi 22 janvier 2008

“le maître est celui qui, parce qu'il possède un savoir, est capable de le transmettre”.
Aristote

“le maître c’est soi-même...et le savoir doit permettre à l'autre d'atteindre le vrai savoir qu'il possède en lui-même."
Socrate

Aider, c’est être un peu “guide de haute montagne”. On ne tire pas la personne, on lui indique le meilleur chemin pour aller vers le sommet.
Claude Louis ( http://la.voie.directe.over-blog.fr/)

Vivre et mourir

"Vivre au présent,c’est mourir au passé "
J. Krishnamurti

vendredi 11 janvier 2008

Et si le meilleur restait à venir ?...



"Tout le monde pensait que c'était impossible.

Il est venu un imbécile qui ne le savait pas,

et qui l'a fait !"

Marcel Pagnol (Transmis par Roselyne)

jeudi 10 janvier 2008

Faire ... ou ne pas faire ?

Quoi que vous décidiez de faire en ce monde,

attendez-vous à avoir contre vous

tous ceux qui font la même chose,
tous ceux qui font le contraire
et l'énorme cohorte de tous ceux qui ne font rien...

Et cela représente beaucoup de monde !

Auteur inconnu

Extrait du livre "Ressources"
de Rosette Poletti & Barbara Dobbs
(Editions jouvence)

mercredi 2 janvier 2008